PERSONNALISER SA SÉLECTION
Faites votre propre sélection CinéJeunes en choisissant les films par thématiques.


Voir toute la liste

LE DERNIER ÉTÉ DE LA BOYITA

Julia SOLOMONOFF – 2010- 1H30 – Argentine

Jorgelina qui, l’été en Argentine, avait l’habitude de jouer avec sa sœur dans la “Boyita”, la roulotte garée au fond du jardin. Mais cette année, tout est différent : ses parents se séparent et sa soeur, désormais adolescente, devient une étrangère pour elle. Alors Jorgelina part à la campagne pour retrouver Mario, le fils des paysans voisins. Ensemble , ils découvrent les mystères de leurs identités sexuelles. Un film sur l’éveil, intimiste raconté à hauteur d’enfant.

Voir la bande-annonce

Catégories : ,

 Le Dernier été de la Boyita est un film qui prend le temps de s’intéresser aux corps changeants des adolescents. A travers le regard de Jorgelina, une enfant, qui comprend que sa grande sœur, adolescente, devient différente, le film choisit de passer par un personnage qui ne porte pas de jugement mais qui s’interroge. Lorsque Jorgelina retrouve Mario, elle comprend que ce dernier cache un secret : il est intersexué.

Si une pudeur et une grande sensibilité se dégagent de ce film, c’est sans doute parce que la réalisatrice prend le parti de suggérer plutôt que de montrer. Il n’y aura aucun plan qui dissèque le corps des enfants.  Le Dernier été de la Boyita privilégie l’écoute des sentiments des personnages. Ainsi, la science – représentée par le père médecin de Jorgelina –  est une base sur laquelle des personnages vont devoir s’adapter et vivre avec les transformations de leur corps. Le film choisit donc de ne pas montrer frontalement le changement du corps mais les bouleversements intérieurs qui les accompagnent. Julia Solomonoff passe par des images symboliques, liées à la nature pour  exprimer les problématiques de Mario.

L’animation permet de revenir sur la place du regard et les multiples symboles du films. Des analyses de séquences mettrons en avant la façon dont les personnages luttent et se débattent avec le corps que la nature leur a attribuée.

↓ Une orange dévorée par des fourmis. Ce plan naturaliste symbolise un enjeu bien plus intime… ↓

Thématique

DIFFERENCE (la), EGALITE FILLES / GARCONS, FAMILLE (la), SCIENCE, AMERIQUE DU SUD, AUTOUR DES EMOTIONS

CONTACT CinéJeunes Association
10, avenue des Méliettes 35135 CHANTEPIE
Téléphone : 06.02.69.96.37